les infrastructures

Nov 15, 2018 | élevage | 0 commentaires

v

Les infrastructures utilisées sont mobiles : poulaillers, abris pour les cochons, clôtures (à l’exception du périmètre), stock-atelier…

Elles minimisent l’impact en énergie grise, sur l’environnement… et sur le paysage. Elles sont au plus près des besoins des animaux… et de l’éleveur. Elles suivent la gestion holistique du pâturage

Les poulaillers :

Les poulaillers sont construits sur base de remorques double essieux. Ils sont conçus pour ± 100 poules. A l’intérieur, 40 pondoirs, 30 mètres de perchoirs, une réserve d’eau de pluie (un peu juste – à revoir). Les choix de matériaux naturels, d’un espace un peu surdimensionné sont guidés par la volonté d’offrir aux animaux un contexte de vie respectueux. Elles pondent dans la paille.

Les soins sont aromathérapeutiques et homéopathiques. Un diffuseur d’huiles essentielles traite préventivement l’atmosphère du poulailler contre les acariens et les champignons. 

A la différence des poulaillers mobiles industriels, les poules n’y passent que peu de temps durant la journée… juste le temps de pondre. Les gamelles et abreuvoirs sont à l’extérieur du poulailler.

Le parcours est changé régulièrement pour qu’elles aient accès en permanence à de l’herbe fraîche.

 

Les abris à cochons :

Les abris sont posés sur des skis. On peut les tracter dans la prairie. Récupération d’eau de pluie à l’arrière dans un IBC. Abreuvoir basse pression (gravité). 

 

Share This