la farine

Nov 16, 2018 | boulangerie | 0 commentaires

La qualité du pain dépend, pour beaucoup, des céréales et de la qualité des farines.

Les céréales sont produites par un agriculteur belge respectant la charte de l’agriculture biologique (la ferme Baré, à Balâtre).

La farine est obtenue par mouture sur meule de pierre avec un moulin de type ’Astrié’. Cette technique ancestrale consiste à broyer les grains entre deux énormes pierres striées, dont une est fixe et l’autre tournante.

Ce procédé permet la conservation de l’intégralité des éléments du grain dans la mouture finale dont l’amande (qui donne la farine) mais aussi et surtout le germe du grain de blé et son enveloppe (constituant l’assise protéique), embryon de vie contenant les éléments essentiels à notre santé (fibres, vitamines et minéraux). Cette méthode libère toutes les enzymes qui permettront de dégrader les différentes matières de la farine pour les rendre plus digeste.

Par comparaison, la technique classique moderne utilisée par l’industrie du pain est celle de la mouture sur cylindres. Elle consiste à faire passer les grains entre des cylindres métalliques tournant à grande vitesse. Non seulement, cette méthode a pour effet de déchiqueter le grain mais en plus, la chaleur dégagée par le frottement dégrade le germe et son enveloppe.

Cette méthode, majoritairement utilisée aujourd’hui, a pour avantages d’être plus rapide et donc plus rentable pour le meunier, et de produire une farine plus facile à travailler pour le boulanger. Mais par contre, les farines ainsi obtenues sont moins riches en nutriments protéine, sels minéraux et vitamine B.

Il va sans dire que les farines ne contiennent aucun additif, correcteur ou adjuvant.

 

Share This